Vous souvenez-vous, ou (pour les plus jeunes), avez-vous entendu parlé de cette glorieuse période où le monde de la formation a commencé à ne jurer que par les profils dits polyvalents ?

Autrement dit, des personnes capables de changer de département, de postes et de secteur d'activité, en préservant acquis d'expérience, et opérationnels immédiatement!

Le digital est devenu la nouvelle définition de la polyvalence... Vous êtes digital, ou vous êtes has been, quelque soit votre rôle, si vous êtes dans le giron des activités liées au client: vente, marketing, communication ...

Mais, direz-vous, nous sommes tous sur internet, et on se débrouille bien! pourquoi donc faut-il se former? et se former à quoi exactement?

Voici 5 bonnes raisons de se former correctement au digital...

1. Pour bien faire votre job!

8 métiers sur 10, exigent des compétences dans le digital!

Ignorez ce fait, et vous ferez mal votre job! Que vous ayez à manipuler des outils, ou à accompagner votre marque adéquatement dans le digital, mieux savoir de quoi il s'agit, quelles sont les possibilités et quelles sont les contraintes...

Plus vous maîtriserez de volets, plus votre job deviendra non seulement fluide et opérationnellement plus gérable, mais également plus intéressant.

Pensez-y, comment pourriez-vous sortir des sentiers battus, proposer des pistes créatives et essayer les dernières fonctionnalités si vous ne savez même pas qu'elles existent?

2. Pour bien choisir un partenaire digital

Que vous vouliez refondre votre site web, lancer une nouvelle application, ou tout simplement confier la gestion de votre présence en ligne à un partenaire spécialisé, votre formation digitale vous aidera à pouvoir démêler le vrai du faux, écarter les beaux parleurs sans consistance, et évaluer, sur la base de vos besoins, les compétences de votre futur partenaire.

On ne vous demande pas d'être expert en la matière, bien évidemment, mais d'en savoir assez pour pouvoir échanger de manière constructive et ne pas vous faire berner par le premier venu!

Ayez comme objectif de connaitre le jargon, comprendre les notions de base, et surtout, savoir où et quoi chercher pour approfondir vos connaissances sur un sujet, ou un thème, quand c'est nécessaire.

Nouveau call-to-action

3. Pour brieffer correctement

Vous avez déjà un partenaire qui gère les aspects digitaux pour vous? bonne nouvelle, vous avez fait le choix de vous appuyer sur un expert, mais cela ne vous exempte pas de la nécessité d'établir des briefs clairs et pertinents.

Donner les informations nécessaires pour guider le travail d'exploration de l'agence digitale, bien définir les cibles, et le plus important: poser des objectifs réalistes et cohérents, tout cela dépendra de votre degré de connaissance du digital, plus vous en savez, plus votre brief sera pertinent.

Sans formation, vous risquez fort de mal cadrer vos briefs, partant du principe que "dans le digital, tout est possible", frustrant votre partenaire et votre management, et rallongeant vos délais de réponse inutilement.

4. Pour suivre les chantiers digitaux de votre marque

A défaut de savoir faire, ou de devoir faire directement, une bonne formation digitale vous outillera pour que vous puissiez être en mesure de cadrer le travail, le superviser, et en mesurer les performances.

Votre implication apportera de la valeur, et vous ne serez plus une simple boite aux lettres qui transmet les consignes du management aux prestataires, et transfère les rapports sans en saisir réellement la portée.

Comprendre le fonctionnement des différents leviers d'amplification digitale vous permettra, par ex, de challenger la recommandation de l'agence, de vérifier la cohérence avec votre audience et de définir des KPI utiles pour votre marque... (non, le like n'est pas un KPI :) )

Pendant que le prestataire se focalisera sur le déroulement opérationnel, vous serez le garant de la cohérence globale, et de la pertinence de chaque action. Vous sortirez votre marque du spectre des acteurs qui s'agitent dans le digital sans but ni logique, et déroulerez une démarche articulée, avec des objectifs précis.

5. Pour évoluer dans la fonction

Le marketing classique, tel que beaucoup de marketeurs le conçoivent encore est voué à disparaître... plus la data se systématise et plus les habitudes et les comportements des consommateurs changent, plus le marketing digital s'impose !

Identifier, traquer, analyser, tester, évaluer, et re-analyser... même la démarche de base pour s'adapter aux changements du marché est inspirée du digital et de son mode de fonctionnement.

Le marketeur de demain, est forcément digital, certains en parlent depuis plusieurs années, et sous d'autres cieux, le profil star est le "digital marketing officer", traduction: un marketeur avec des compétences marquées dans le digital.

Si vous aimez votre métier, et que vous comptez évoluer dans votre fonction, formez-vous au digital! Votre fonction en sera plus riche et plus intéressante.

Bref,

Une multitude des acteurs digitaux qui nous entourent donnent une certaine définition simpliste du digital, laissant penser qu'il ne s'agit pas réellement d'un métier, et ne nécessite aucune expertise particulière.

et ils ont raison! (en un sens)

  • Le digital n'est pas un métier... mais tout un domaine complexe, touchant dorénavant à tous les aspects de la vie
  • Il ne nécessite pas une expertise... mais plusieurs, ainsi qu'un investissement régulier en temps et en effort pour suivre les évolutions qui se font jour

Il est donc temps de s'y mettre sérieusement, pour, à minima, en parler en connaissance de cause.

Bonne formation!

Yousra LASMAR
Yousra LASMAR

Longue et riche carrière dans les médias et dans la vente de près de 20 ans, je suis tombée dans la marmite du marketing et de la communication digitale et je n'arrête pas d'en boire le contenu depuis. Je pilote toute la production opérationnelle de l'agence, passionnée comme mes collègues, curieuse jusqu'à la limite du possible, j'ai appris à apprendre, à désapprendre et à réapprendre. Quand l'agence me laisse un peu de temps, je suis également Synergologue.